Fashion, Women
Comment 1

Yiqing Yin Spring 2015 Couture

Each season, Couture is always a moment to discover extravagant beauties. Silhouettes with breathtaking details and techniques often become pieces of art to be admired rather than be worn. This season, straying away from past experiments she has already presented, Yiqing Yin plunge us in a feminine Haute Couture universe in which we might almost identify ourselves. Thus, some designs such as the satin dungarees or kimono like check-printed jacket  do not lack technique but enable an easier identification to the collection and therefore a stronger impregnation.
Nonetheless, the bulk of the collection remains peculiar to the codes of Haute Couture by offering creations with draped, materials, seams, geometries and shapes that reflect the work performed. For example, a dazzling shine is given to gowns incrusted with Swarovski crystals. On others, geometric shapes and prints give an almost warlike appearance to women creating a new dimension to this feminine Haute Couture. Also, models’ under-covered bodies with draped materials show the modernity of the collection.

Some will say the collection seems too close to ready-to-wear lacking in this regard experimentation. But Yinqing Yin also shows that Haute Couture is not only about exalting an almost magical woman but also a woman who keeps feet on the ground.

This slideshow requires JavaScript.


Les défilés Haute Couture accueillent chaque saison leur lot de beautés extravagantes. Des pièces aux détails et techniques époustouflantes deviennent bien régulièrement des oeuvres d’art destinées à d’être admirées plutôt qu’à être portées. Pour cette saison, s’écartant des expérimentations passées qu’elle a déjà pu présenter, Yiqing Yin nous plonge dans un univers féminin de la Haute Couture dans lequel on oserait presque s’y apercevoir. Certaines pièces comme la combinaison satinée ou la veste à damiers s’inspirant d’une coupe de kimono ne manquent aucunement de technicité mais nous permettent une identification plus aisée à cette collection et donc une imprégnation plus forte.

La majeure partie de la collection reste cependant propre aux codes de la Haute Couture en proposant des créations avec des drapés, des matières, des coutures, des géométries et des formes qui témoignent du travail accompli. On retrouve par exemple sur certaines tenues des cristaux de Swarovski pour apporter de l’éclat. Sur d’autres, des formes géométriques donnent une allure presque guerrière à la femme créant une nouvelle dimension à cette féminité Haute Couture. Egalement, des matières drapés découvrent légèrement le corps des mannequins et montrent la modernité de la collection. 

Certains attribueront à la collection une trop grande proximité au prêt-à-porter manquant à cet égard d’expérimentation. Mais Yinqing Yin prouve également que la Haute Couture n’exalte pas uniquement une femme presque féérique mais aussi une femme qui garde les pieds sur terre.

Finale picture: Percevalties

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s